le jeudi 19 février 2009 à 11:14

Choucroute d'Alsace aux confits de canard

 

Difficulté : facile
Temps de préparation (en minutes) :
20
Temps de cuisson (en minutes) :
140

 

Ingrédients:

1.5 kg de choucroute d’Alsace
3 cuillères de graisse de canard gras
1 oignon
2 échalotes
2 gousses d’ail
1 feuille de laurier
10 baies e genièvres
1 pincée de cumin
Du sel et du poivre
1demi bouteille de Sylvaner
6 cuisses confites de canard gras
1 kg de pomme de terre Délicatesse ou Belle de Fontenay ou Roseval

 

La recette:

Tout d’abord, laver à plusieurs fois la choucroute, bien la démêler, l’égoutter et la presser entre les mains pour en exprimer toute l’eau.
Faire blondir les échalotes et les gousses d’ail et l’oignon haché dans
la graisse et les verser dans une cocotte en fonte
Puis, y mettre la choucroute, les baies de genièvres, le cumin, le laurier, le sel et poivre.
Mélanger, mouiller avec le Sylvaner et ajouter un peu d’eau jusqu’à mi hauteur, et enfourner la cocotte dans le four pendant 2 heure thermostat 6.
Ensuite, sortir la cocotte, enlever le couvercle poser sur la choucroute, les confits dégraissés et enfourner 15 minutes à 180 degrés et 5 minutes position grill, afin que la peau des confits soit dorées.
Dressage
Enfin, accompagner ce plat délicieux de pommes de terre en robe des champs.
 
 


Commentaires

 

1. Grazou  le 19-02-2009 à 21:46:09

tu m'en fais une quand ?smiley_id239875

2. soleilvie  le 19-02-2009 à 21:51:47  (site)

coucou Grazou
Pas moi ??? mais nikki oui
smiley_id166420
bisous

3. Grazou  le 19-02-2009 à 21:55:18

Alors ça c'est pour Nikki smiley_id117953 smiley_id117960smiley_id172968 bisous cricri smiley_id172960

 
 
 
le jeudi 19 février 2009 à 11:06

Tajine

 

Difficulté : facile
Temps de préparation (en minutes) : 30
Temps de cuisson (en minutes) : 60

 

Ingrédients

600g de viande hache
4 tomates
6 oignons
coriandre,cumin,ail,sel,poivre,safran
4 oeufs
farine
pois chiche ou petit pois

 

Recette tajine

pelez et emincez les oignons ,reservez les.
melanger la viande avec les epices. confectionnez les boulettes ,puis disposez les dans une assiette prealablement farinee.
faite revenir les oignons dans un peu d'huile d'olive , rajoutez de l'eau si les oignons accroche . rajoutez les boulettes , quelque epices et surtout de l'eau . une fois les boulette cuites rajoutez les tomates ainsi que les pois , recouvrez .en fin de cuisson cassez les oeufs dans la sauteuse ; une fois les oeufs cuits a votre gout servez!!!!!!!!

 

http://www.delices-defrance.com/plats-complets/recette-7464-tajine.html

 

 

 


 
 
le jeudi 19 février 2009 à 10:49

RUDYARD KIPLING (Traduction de Paul Eluard)

 
Si...
Si tu peux voir détruit l'ouvrage de ta vie
Et sans dire un seul mot te mettre à rebâtir,
Ou perdre d'un seul coup le gain de cent parties
Sans un geste et sans un soupir;
Si tu peux être amant sans être fou d'amour,
Si tu peux être fort sans cesser d'être tendre
Et, te sentant haï, sans haïr à ton tour,
Pourtant lutter et te défendre;
Si tu peux supporter d'entendre tes paroles
Travesties par des gueux pour exciter des sots,
Et d'entendre mentir sur toi leurs bouches folles
Sans mentir toi-même d'un seul mot;
Si tu peux rester digne en étant populaire,
Si tu peux rester peuple en conseillant les rois
Et si tu peux aimer tous tes amis en frère
Sans qu'aucun d'eux soit tout pour toi;
Si tu sais méditer, observer et connaître
Sans jamais devenir sceptique ou destructeur;
Rêver, mais sans laisser le rêve être ton maître,
Penser sans n'être qu'un penseur;
Si tu peux être dur sans jamais être en rage,
Si tu peux être brave et jamais imprudent;
Si tu sais être bon, si tu sais être sage
Sans être moral ni pédant;
Si tu peux rencontrer Triomphe après Défaite
Et recevoir ces deux menteurs d'un même front,
Si tu peux conserver ton courage et ta tête
Quand tous les autres les perdront,
Alors les Rois, les Dieux, la Chance et la Victoire
Seront à tout jamais tes esclaves soumis
Et, ce qui vaut bien mieux que les Rois et la Gloire,

Tu seras un homme, mon fils.
 


Commentaires

 

1. famiami  le 28-07-2010 à 12:33:02

super cet écrit de tu seras un homme mon fils, cela me rappelle des souvenirs... Bonne journée

 
 
 
le jeudi 19 février 2009 à 10:45

Louis Aragon

 
Les lilas et les roses (juin 1940)

Ô mois des floraisons mois des métamorphoses
Mai qui fut sans nuage et Juin poignardé
Je n'oublierai jamais les lilas ni les roses
Ni ceux que le printemps dans ses plis a gardés

Je n'oublierai jamais l'illusion tragique
Le cortège les cris la foule et le soleil
Les chars chargés d'amour les dons de la Belgique
L'air qui tremble et la route à ce bourdon d'abeilles
Le triomphe imprudent qui prime la querelle
Le sang que préfigure en carmin le baiser
Et ceux qui vont mourir debout dans les tourelles
Entourés de lilas par un peuple grisé

Je n'oublierai jamais les jardins de la France
Semblables aux missels des siècles disparus
Ni le trouble des soirs l'énigme du silence
Les roses tout le long du chemin parcouru
Le démenti des fleurs au vent de la panique
Aux soldats qui passaient sur l'aile de la peur
Aux vélos délirants aux canons ironiques
Au pitoyable accoutrement des faux campeurs

Mais je ne sais pourquoi ce tourbillon d'images
Me ramène toujours au même point d'arrêt
A Sainte-Marthe Un général De noirs ramages
Une villa normande au bord de la forêt
Tout se tait L'ennemi dans l'ombre se repose
On nous a dit ce soir que Paris s'est rendu
Je n'oublierai jamais les lilas ni les roses
Et ni les deux amours que nous avons perdus

Bouquets du premier jour lilas lilas des Flandres
Douceur de l'ombre dont la mort farde les joues
Et vous bouquets de la retraite roses tendres
Couleur de l'incendie au loin roses d'Anjou.

 


 
 
le jeudi 19 février 2009 à 10:44

Christophe Mae

Belle demoiselle

Du fond de ma rue
Une silhouette comme un bruit aigu
Se rapproche à hauteur de mes yeux nus
La silhouette, c'est une fille
Jour de fête nationale
Ronflante comme une escadrille
Qui domine mon moral
Je la regarde me sourire
Je baisse la garde
Et les yeux pour me dire :

{Refrain:}
Belle demoiselle
Qui se presse dans l'allée
Sa démarche lui donne des ailes
Mais j'ose pas m'emballer
Si jamais je m'approche d'elle
Aucun doute
Elle s'envole comme une hirondelle

Du milieu de ma rue
La silhouette comme un nuage
S'éloigne sans un bruit
Alors c'est grave
Ca se bouscule dans ma tête
Dopé à l'effet de plaire
C'est pas vraiment la fête
Pourtant j'ai l'air de lui plaire
Qu'ai-je fait au bon Dieu
Pour être fidèle à cet aveu ?

{au Refrain}
Inaccessible comme une hirondelle

Je calcule dans ma tête
Dopé à l'effet de plaire
C'est quand même la fête
Le fantasme qui peut distraire
Je n'suis pas parfait
Merci mon Dieu mais je tire un trait
Sur cet aveu

{au Refrain}

Belle demoiselle disparaît dans l'allée
Sa démarche lui donne des ailes
Mais j'ose pas m'emballer
Si jamais je m'approche d'elle
Aucun doute elle s'envole

Belle demoiselle qui se presse dans l'allée
Sa démarche lui donne des ailes
Mais j'ose pas m'emballer
Si jamais je m'approche d'elle
Aucun doute
Elle s'envole comme une hirondelle {x2}

Paroles et Musique: Michel Domisseck 2007 "Mon paradis"
© Warner Music France
 


 
 
 

Ajouter un commentaire

Pseudo : Réserve ton pseudo ici
Email :
Site :
Commentaire :

Smileys

 
 
 
Rappel article